Histoire du Rhum (les fils de P. Bardinet)

Retour vers Table des matières

Climat

Cette culture, en effet, s’adapte le mieux au et à la nature du sol. Elle résiste aux cyclones dans une proportion qui le hisse en moyenne 50. % de la récolte, quand 11 ne resterait à peu près plus rien d’autres plantes. La culture de la canne est bien la culture traditionnelle des Antilles Françaises, comme de tous les territoires des Caraïbes.

La culture de la canne ne fut introduite à la REUNION, dans l’Océan Indien, que plus tardivement, vers 1735. Le sol très riche se prête admirablement au développement des plantations. L’île de la Réunion est avant tout un gros producteur de sucre bien que fournissant également un important contingent de rhum.

C’est en 1800 que la canne fut introduite à MADAGASCAR. Sa culture ne peut s’y effectuer que dans les régions de faible altitude.
La canne à sucre plantée aux Antilles ou dans les îles de l’Océan Indien ne s’y développe que dans les bonnes terres cultivables et suffisamment exposées aux vents alizés.

Le besoin de chaleur explique la délimitation de la zone mondiale de la culture de la canne, et cela de part et d’autre de l’Equateur, jusqu’au trentième degré de latitude.

Print Friendly, PDF & Email