L’origine de l’Univers (Jean Parenteau 1988)

Quelques réflexions sur la création du monde inanimé

I – L’explosion initiale

Admettons que tout ce que la science a découvert soit exact, même en impossible, et que néanmoins beaucoup l’absence d’expérimentation d’ailleurs cette explosion ait eu lieu. Il reste d’inconnues dans cette description. La description de ce qui s’est passé pendant les trois premières minutes commence en réalité à 1/100 de seconde. Qu’y avait-il avant? D’après les résultats de travaux récents, les nucléons (protons et neutrons) proviennent de particules dites quarks qui ont une durée de vie illimitée (plus de 1013 ans) le quark U (charge électrique +2/3) et le quark D (charge électrique -1/3).

Une théorie qui parait être au moins partiellement contrôlée est la suivante : Toute la matière serait constituée par une combinaison des quarks U et D, les électrons et les neutrinos tandis que les échanges d’énergie c’est-à-dire les forces seraient assurés en majeure partie par les photons et pour le reste par les bosons intermédiaires, des gluons et des gravitons. De toutes ces particules les photons, qui ont une durée de vie illimitée, seraient les plus nombreux : environ 400 par centimètre cube soit 400 millions par mètre cube. Quant aux quarks et aux électrons, leurs populations seraient pratiquement égales à une unité par mètre cube (un calcul plus exact donnerait 1.7 quark U et 0.8 D pour un électron).

Et avant l’explosion qu’y avait-il ? Si on admet comme l’indique Steven WEINBERG qu’l/100 de seconde après l’explosion, la densité de l’Univers était 4 milliards de fois celle de l’eau, quelle pouvait être la densité de ce qui existait avant 1’explosion ? Il est curieux de constater que la science prétend actuellement qu’il existe dans 1’Univers des II trous noirs II provenant d’étoiles massives effondrées en supernovae et que ces II trous noirs” dévorent les astres qui les approchent. Y a-t-il un lien entre ces “trous noirs” et ce qui a explosé au début de l’Univers ? Si l’Univers était fini comme certains le prétendent, il arriverait un moment où l’expansion cesserait, ne compensant plus la force de gravité. A partir de ce moment l’Univers se contracterait comme le font les étoiles pendant leur vie, mais cette contraction serait infiniment plus rapide et tout ce qui a été produit serait réduit à néant et peut-être reviendrait-on au point de départ. L’Univers, dans lequel nous vivons, n’aurait été qu’un incident dans l’éternité. Par contre, si l’Univers est infini, 1’expansion continuerait sans limite et il n’y aurait pas de retour en arrière.

Print Friendly, PDF & Email